Accueil

L’Été est bien entamé mais il vous reste plein de belles et bonnes choses à vous mettre sous la dent et dans les yeux.

Les Jeudis du Port à Brest (29), les Renc’arts sous les Remparts à Dinan (22), … et les Festivals Les Rias à Quimperlé (29), Rue dell Arte à Moncontour (22), Festives Halles à Questembert (56) et La MOOnstre à Guipry-Messac (35).

Retrouvez toutes les dates sur la page « Agenda »


« 1% Travaux Publics »

Loi sur la Liberté de la Création, l’Architecture et le Patrimoine

Ça y est la loi LCAP a été adoptée avant-hier dans sa version finale avec les dernières modifications issues de la CMP par l’assemblée nationale en séance publique

retrouvez ici le texte de la loi:
http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta
et ici le compte-rendu de la séance publique :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/


 COMMUNIQUÉ  de  PRESSE  de la Fédération des Arts de la Rue en Bretagne au sujet d’ITINÉRAIRE BIS

Rennes, le 11 fevrier 2016

La Fédération régionale des arts de la rue en Bretagne a pris connaissance par voie de presse de l’intention politique du président du Conseil départemental des Cotes d’Armor, Alain Cadec, de se désengager d’Itinéraire Bis et donc de signer la fin de cette aventure qui a tissé au fil des années une histoire culturelle, artistique et humaine, forte ancrée et partagée.

A un moment où justement les droits culturels s’inscrivent dans la loi Notre qui précise que « La responsabilité en matière culturelle est exercée conjointement par les collectivités territoriales et l’État dans le respect des droits culturels énoncés par la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles du 20 octobre 2005 », nous sommes extrêmement surpris de cette intention. En effet, Itinéraire Bis fait justement partie des structurelles reconnues pour agir particulièrement pour la mise en œuvre de ces droits culturels en s’adressant àun public très large dans la diversité de ses propositions et de ses collaborations et en irriguant l’ensemble du territoire.

L’argument principal qui est avancé est « de ne pouvoir dépenser l’argent qu’on a pas » ; autre surprise, puisqu’il est maintenant largement évalué et reconnu que pour une collectivité territoriale, faire l’économie de la culture peut s’avérer préjudiciable en matière économique justement. Une étude, réalisée en 2013 montre même que les activités culturelles représentent en 2011 une valeur ajoutée de 57,8 Md€, soit 3,2 % de la somme des valeurs ajoutées de l’économie française, ce chiffre représentant l’évaluation la plus proche de ce que l’on pourrait appeler le « PIB culturel ». C’est, en valeur ajoutée, l’équivalent du secteur de l’agriculture et des industries alimentaires (60,4 Md€), deux fois les télécommunications (25,5 Md€), quatre fois l’industrie chimique (14,8 Md€) ou l’assurance (15,5 Md€), sept fois l’industrie automobile (8,6 Md€).

Il nous paraît en tout cas primordial que cette décision soit soumise à la réflexion collective car ses conséquences sont désastreuses à plusieurs échelles et doivent être mesurées et les intentions précisées car c’est un vrai sentiment d’incompréhension et de perplexité qui traverse actuellement l’ensemble des acteurs culturels bretons.

Signataire : La Fédé Breizh

Université Buissonnière

La Fédé Breizh a accueilli le 6ème Université Buissonnière
des arts de la rue à Rennes les 25 & 26 novembre

Vignette_UB6_grand-format

Dans le contexte de la nouvelle réforme territoriale, alors que se redessine la carte des régions de France, une révolution a eu lieu. Promus par la loi NOTRe, les droits culturels sont enfin reconnus par la loi.

Reportage de Cable & Chocolat
Reportage du Fourneau
Reportage de Canal B

5

1 2 4 6 7 8 9 10 11 12 13 1514 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

Photos de Jean-Luc Prévost et Anne Flageul

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.